Témoignages

Julien, 34 ans, vivre avec le handicap social du tremblement essentiel

Je m’appelle Julien, j’ai 34 ans, je suis atteint de tremblement essentiel depuis l’enfance. Je félicite et remercie l’association Aptes pour le travail effectué au cours de ces dernières années, notamment dans la communication faite sur le tremblement essentiel, la maladie, les situations de handicap et la vie au quotidien. Grâce au développement d’Internet et le référencement de Aptes sur le web, un adolescent qui se […]

Lire la suite…

Jacqueline, 65 ans, l’aide au quotidien de son mari

Je partage depuis longtemps ta maladie,Elle fait partie du quotidien de ma vie.Tes mains tremblantes,Ta tête branlante,Ta voix chevrotante,La maladie est omniprésente.Faire ta toilette,Ce n’est pas chouetteEt t’habiller normalement,C’est le parcours du combattant.Avaler des tas de remèdesN’apporte pas d’intermède,Quelques petits dégâtsPerturbent souvent les repas.Parler sans tremblerS’avère difficile à gérerEt sous le regard étonné d’inconnusTe sentir […]

Lire la suite…

Florent, 25 ans, le harcèlement professionnel

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours tremblé. Aujourd’hui, j’ai 25 ans et je vis à Amiens. Le tremblement a évolué petit à petit et est devenu une source de handicap à l’adolescence, je pouvais difficilement réaliser des tâches qui sont simples pour d’autres, prendre un verre, porter une fourchette à la bouche, me raser, […]

Lire la suite…

Marie, 18 ans, le regard des autres

Cela a commencé il y a maintenant une dizaine d’années. Je ne crois pas que ce soit moi qui m’en sois aperçu mais mon entourage. Très léger au départ, il n’a fait qu’augmenter au fil du temps. C’est pour moi le regard des autres qui me gêne le plus dans cette maladie car sinon, mon […]

Lire la suite…

Julie, 30 ans, psychiatrisation abusive

A l’âge de 17 ans, on m’a diagnostiqué un tremblement essentiel des mains et de la tête. Depuis vingt années, à part un très léger soulagement par l’Avlocardyl®, j’ai beaucoup souffert et erré dans le monde médical, beaucoup de médecins ne me prenant pas au sérieux. En dépression, mon psychiatre a même souri quand je […]

Lire la suite…