Marianne Vogoyeau

Le tremblement essentiel est la pathologie du mouvement ayant la plus grande prévalence. Près de 300 000 personnes en sont atteintes en France. Malgré son importante prévalence, la physiopathologie du tremblement essentiel est à ce jour encore mal connue. Néanmoins, certaines pistes, aussi bien cliniques qu’expérimentales, laissent supposer l’existence d’un dysfonctionnement du cervelet dans cette pathologie. Mais, de façon assez surprenante très peu de données sont disponibles dans la littérature quant à l’existence de troubles de la marche et de la posture chez les patients atteints de tremblement essentiel. L’objectif primaire de ce projet est de préciser les troubles posturo-locomoteurs des patients atteints de tremblement essentiel. Dans l’hypothèse qu’une dysfonction du cervelet expliquerait au moins partiellement ces symptômes, l’équipe a choisi d’évaluer 3 sphères du contrôle moteur, connues pour être déficitaires dans les atteintes cérébelleuses : l’équilibre, la marche et l’initiation de la marche. 15 patients atteints de tremblement essentiel et 15 sujets contrôles participeront à cette étude. L’objectif secondaire de ce travail est d’évaluer l’impact de la thalamotomie unilatérale sur les performances motrices de ces patients.