Profiles de cognition normale dans le tremblement essentiel.

Profiles de cognition normale dans le tremblement essentiel.

Cernonsky TEK, Kellner S, Chapman S, Huey ED, Louis ED, Cosentino S.

Objectif : Les patients souffrant de tremblement essentiel (TE) présentent des fonctions cognitives hétérogènes. Chez une majorité de patients, les capacités cognitives sont normales. Mais le TE est aussi associé à un risque élevé de troubles cognitifs. Il est possible que des « schémas » 1de performances cognitives, dans la gamme large du fonctionnement normal, puisse avoir une fonction prédictive de troubles cognitifs légers voire confusionnels. Au moyen d’analyses transversales, il pourrait être possible de déterminer si des « schémas » cognitifs, formant des groupes, peuvent être identifiés chez des patients TE diagnostiqués normaux d’un point de vue cognitif. Dans l’hypothèse où de tels groupes seraient mis en évidence, les auteurs ont cherché à déterminer s’ils étaient associés à des caractéristiques démographiques ou cliniques.

Méthodes : Des sujets âgés de plus de 55 ans et souffrant de TE ont répondu à des tests neuropsychologiques de compréhension. Chez 148 personnes présentant des capacités cognitives normales, les performances de mémoire, fonctions exécutives, attention, capacité visiospatiales, langage, ont été réparties suivant la méthode de partitionnement à k-moyennes2. Les individus dans chaque groupe ont été comparés en fonction de leur niveau cognitif (diverses capacités explorées et résultats aux tests), de facteurs démographiques et de variables cliniques.

Résultats : Trois groupes ont été mis en évidence. Le groupe 1 (n = 64) se caractérise par des scores aux tests de mémoire relativement bas (p ≤ 0.001).  Le groupe 2 (n = 39) a des scores relativement bas aux tests d’attention et de capacité visiospatiale. Le groupe 3 (n = 45) présente des performances élevées dans tous les domaines. IL est important de noter que le groupe 1 prend plus de médicaments et se sent moins confiant dans son équilibre.

Conclusions : Cette analyse met en évidence trois modèles de fonctionnement cognitifs, dans les limites de la normalité, qu’on peut rattacher à certains caractères cliniques. Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour rechercher dans quelle mesure ces modèles sont prédictifs de l’établissement de troubles cognitifs légers et/ou sévères.

1En psychologie cognitive, le concept de schéma cognitif désigne des connaissances élaborées à partir de l’expérience et qui constituent des croyances de base concernant des aspects importants de l’adaptation.

2Le partitionnement de données à k-moyennes est une méthode mathématique d’analyse de n données en différents « clusters » homogènes répartis autour d’une valeur moyenne k.

Publication originale

Profiles of Normal Cognition in Essential Tremor. Cersonsky TEK, Kellner S, Chapman S, Huey ED, Louis ED, Cosentino S. J Int Neuropsychol Soc. 2019 Oct 4:1-13.

Traduction Marie-Hélène Bassant, Chercheur ScienSAs’-INSERM- NeuroPsy.

Partager sur les réseaux sociaux :