Expansion de la répétition de GGC dans le gène humain spécifique NOTCH2NLC associée au tremblement essentiel

Le tremblement essentiel (TE) est l’un des troubles du mouvement le plus commun. Malgré sa forte prévalence et son héritabilité, l’étiologie génétique du TE reste difficile  à définir. Jusqu’à présent, seuls quelques gènes/loci ont été identifiés, mais ces gènes n’ont pas été retrouvés dans d’autres familles ou cohortes présentant un TE. Les auteurs rapportent l’étude génétique effectuée sur une cohorte de 197 patients chinois médicalement diagnostiqués avec le TE, à l’aide d’une stratégie globale  combinant : – la liaison génétique1 ; – le séquençage à exome complet2 ; – le séquençage à haut débit du génome entier3 ;- la réaction en chaîne par polymérase4 et la réaction en chaîne par polymérase riche en bases GC.

L’étude a porté sur le gène NOTCH2NLC. Ce gène, transmis par transmission autosomique dominante, joue un rôle clé dans le développement cérébral. Il exprime la protéine NOTCH2NLC qui régule une voie de signalisation dite d’encoche (contacts cellule-cellule). Les résultats ont mis en évidence un profil de répétitions des codons GGC dans la région 5’ NOTCH2NLC dans 11 familles (5,58%) ayant des antécédents de TE. Cliniquement, les sujets porteurs de cette anomalie présentaient des tremblements plus sévères ainsi qu’une diminution de la qualité de vie au quotidien.

Les auteurs concluent que l’expansion anormale de répétitions GGC dans la région 5′ du gène NOTCH2NLC est associée au TE. Ils fournissent un faisceau d’arguments qui plaident pour le fait que le TE est une famille de maladies avec des hétérogénéités cliniques et génétiques élevées.

1Fait que les valeurs de deux gènes différents ont tendance à être transmis ensemble d’un individu à sa descendance. Cela se produit s’ils sont situés sur le même chromosome et proches l’un de l’autre; en termes techniques, si leurs locus, les sections de d’ADN où leurs allèles se trouvent, sont voisins ;

2Exome : partie du génome la plus directement liée au phénotype

3Séquençage d’un grand nombre de bases d’ADN en une seule réaction

4PCR (Polymerase Chain Reaction) qui permet d’amplifier énormément le nombre de copies d’une séquence spécifique d’ADN même si la quantité initiale est très faible.

Article original : Expansion of GGC in the Human-Specific NOTCH2NLC Gene is associated with essential Tremor. Sun QY, Xu Q, Tian Y, Hu ZM, Qin LX, Yang JX, Huang W, Xue J, Li JC, Zeng S, Wang Y, Min HX, Chen XY, Wang JP, Xie B, Liang F, Zhang HN, Wang CY, Lei LF, Yan XX, Xu HW, R.R. Duan, Xia K, Liu JY, Jiang H, Shen L, Guo JF, Tang BS. Brain, 2020, 143 (11), 222-223.

 

Traduction : Nicole Sarda ; Relecture Marie-Hélène Bassant, Chercheurs ScienSAs’-INSERM- NeuroPsy.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux :