Marie Vidailhet

professeur Marie VidailhetProfesseur Marie Vidailhet,
Vice-Présidente du conseil scientifique de 2006 à 2013,
chef de service de la Fédération de neurologie,
hôpital de la Pitié Salpêtrière,
Paris

Marie Vidailhet est professeur de neurologie, professeur d’université – praticien hospitalier (PU-PH) dans le Département des maladies du système nerveux à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et à l’Université Pierre Marie Curie Paris-6.

Marie Vidailhet est responsable de l’équipe Mouvements  anormaux du Centre d’investigation clinique du Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris depuis 2007. Elle est également responsable d’une équipe de recherche au sein de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (CRICM) sur la thématique Contrôle du mouvement normal et anormal (co-direction avec le professeur Stéphane Lehéricy, directeur du centre d’imagerie IRM-CENIR), après avoir dirigé pendant quatre ans l’équipe Mouvements anormaux et ganglions de la base : physiopathologie et thérapeutique expérimentale.

Marie Vidailhet est aussi coordonnateur du Centre de référence Gilles de la Tourette (PH docteur Andréas Hartmann) et responsable des mouvements anormaux au sein du Centre de référence des maladies neurogénétiques de l’adulte et de l’enfant (coordonnateur : professeur Alexis Brice). Au sein de ce centre de référence, Marie Vidailhet organise notamment le diagnostic et coordonne la prise en charge des tremblements rares, tremblement orthostatique primaire, myoclonies, tremblement dystonique etc.

Depuis 2012, Marie Vidailhet est co-responsable avec le docteur Stéphane Hunot de l’Institut hospitalo-universitaire Neurosciences au Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière sur le Work package Parkinson qui représente l’axe de recherche clinique et fondamental sur la thématique Parkinson.

Au cours de sa formation, Marie Vidailhet s’est très tôt intéressée au domaine des troubles du mouvement, en particulier à partir de ses fonctions de Chef de clinique auprès du professeur Yves Agid puis au cours de son séjour auprès du professeur David Marsden (Institute of Neurology, Queen Square, Londres). Marie Vidailhet a ensuite pris les responsabilités de Chef de service à l’hôpital Saint-Antoine de 1987 à 1997 puis de responsable d’équipe au Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris depuis 1997.
L’activité clinique et l’activité de recherche et d’enseignement sont restées intimement liées. Marie Vidailhet prend en charge en consultation et en hospitalisation des pathologies neurologiques comme la dystonie, les tremblements (tremblement essentiel et tremblement orthostatique primaire), les tics et le syndrome Gilles de la Tourette, la maladie de Parkinson et les mouvements anormaux de l’enfant (au cours de consultations mixtes avec les neuropédiatres), chaque pathologie a ses spécificités et Marie Vidailhet veille à une approche personnalisée.

Dans l’équipe de recherche, une approche combinée est à la base des travaux associant clinique, explorations électrophysiologiques, imagerie et thérapeutique. Dans le domaine de la dystonie, des travaux ont été conduits sur la stimulation cérébrale profonde et sur les mécanismes de cette pathologie (anomalies structurelles et fonctionnelles des voies cortex et ganglions de la base et plus récemment des connexions entre cervelet et cortex).

Les tremblements sont aussi associés à un dysfonctionnement de ces connexions cérébelleuses ; de ce fait, leur approche constitue également un axe de recherche de l’équipe, dans l’espoir de mieux comprendre comment augmenter les chances d’amélioration (chez des sujets pour lesquels les traitements ont parfois un effet incomplet et où le handicap moteur au quotidien est important). Des travaux en imagerie et approche combinée clinique et physiologie abordent la maladie de Parkinson, en particulier en essayant de distinguer différents profils évolutifs qui nécessiteraient une prise en charge spécifique.

De nombreuses collaborations au sein de l’ICM, en France et à l’étranger permettent de travailler mieux en partageant les connaissances et les projets. le partage est au cœur de l’enseignement, tant pour les étudiants qui s’initient à la médecine, que pour les médecins plus chevronnés ou les visiteurs étrangers qui partagent la passion pour le domaine des mouvements anormaux.

Le travail effectué ne serait pas possible sans l’’énergie d’une équipe constituée de chercheurs et de médecins qui insufflent créativité et compétences. Cette équipe est la source qui permet de nourrir le travail quotidien, clinique, dans l’espoir de donner aux les moyens de comprendre leur maladie et de lutter le mieux possible contre elle.

Au cours des 10 dernières années, Marie Vidailhet a  été auteur de 90 articles, avec un index H = 37 et elle a contribué à plusieurs chapitres de livres.

Elle est membre de société savantes parmi lesquelles la Société des neurosciences, de la Société française de neurologie, l’American academy of neurology, l’American neurological association et  des sociétés de neurologie européennes (ENS et EFNS) et est aussi très activement impliquée dans la Movement disorders society. Parmi les activités institutionnelles, elle est présidente du Conseil national des universités (CNU section 49-01). Marie Vidailhet a également été missionnée par le Direction générale à la Santé (DGS) et la Direction générale à l’organisation des soins (DGOS) comme conseiller scientifique pour la création des centres de référence Parkinson dans la cadre du plan national maladie de Parkinson.

Très investie dans le soin et dans l’enseignement, elle est également présente dans les associations de patients, elle est notamment présidente du Comité scientifique d’Amadys, association proche de Aptes.