Vieillissement des personnes en situation de handicap

La ministre déléguée chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, Mme Marie-Arlette Carlotti et la ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l’autonomie, Mme Michèle Delaunay, ont annoncé le jeudi 7 février 2013 le lancement d’un groupe de travail sur le vieillissement des personnes en situation de handicap. Ce groupe de travail a pour vocation d’évaluer les besoins de ces personnes et les difficultés que cela pose pour leur accompagnement.

Aptes souligne que la prévalence du tremblement essentiel peut atteindre jusqu’à 14 % de la population après 60 ans avec un impact majeur de la maladie sur le quotidien entraînant de nombreuses situations de handicap. Se raser, se laver les dents, se maquiller, boutonner une chemise, lacer ses chaussures, mettre une clé dans une serrure, se nourrir, utiliser une carte bleue, écrire, utiliser une souris d’ordinateur, bricoler, coudre… Lorsque l’on est atteint d’un tremblement essentiel, tous les gestes de la vie quotidienne deviennent difficiles voire impossibles.

Ce groupe de travail devra identifier les bonnes pratiques et proposer les évolutions à mettre en œuvre. Pour Mme Michèle Delaunay, « le but premier de ce groupe de travail est de répondre aux besoins et aux attentes de la personne handicapée vieillissante, notamment le maintien dans son milieu de vie aussi longtemps qu’elle le peut et le veut. Il est aussi d’anticiper et d’accompagner tout changement nécessaire en évitant qu’il ne se transforme en rupture pour elle et pour son environnement. ». De son côté, Mme Marie-Arlette Carlotti a rappelé que « l’enjeu de ce groupe de travail est de fédérer les énergies, de rassembler les connaissances, et de diffuser les bonnes pratiques, dans le cadre d’un plan cohérent pour que ces personnes vivent leur vieillesse dans de bonnes conditions » tout en insistant sur « l’obligation morale que s’est fixé le Gouvernement : ne laisser personne sur le bord du chemin, réhabiliter la solidarité dans un souci de justice et de cohésion ». 

Ce groupe de travail sera coordonné par M. Patrick Gohet, inspecteur général des Affaires sociales. M. Patrick Gohet avait notamment ouvert le colloque « Tremblement essentiel et syndromes apparentés » organisé par Aptes le 8 février 2008 au Palais du Luxembourg puis il avait reçu MM. Henri Girin et Fabrice Barcq lorsqu’il présidait le Conseil national consultatif des personnes handicapées de 2009 à 2012. Ce groupe de travail sera composé de représentants des personnes handicapées, des instances consultatives concernées, des fédérations de gestionnaires, des administrations, des organismes financeurs, des collectivités territoriales et de personnalités qualifiées. Le groupe de travail doit rendre ses conclusions en juin 2013. 

source : Ministère des Affaires sociales et de la Santé

photo : Michèle Delaunay © portail du Gouvernement

le 9 février 2013

publié le 9 février 2013

Retrouvez toutes les actualités