Nouvelle impulsion politique

Mme Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, a annoncé par communiqué de presse, la volonté du gouvernement d’introduire un volet handicap dans chaque nouveau projet de loi. Mme Marie-Arlette Carlotti a rappelé que le Président de la République, M. François Hollande, avait pris cet engagement.

Le premier ministre, M. Jean-Marc Ayrault a dès lors adressé à tous les membres du gouvernement une circulaire n°5602/SG intitulée Prise en compte du handicap dans les projets de loi. M. Jean-Marc Ayrault souligne que l’engagement de M. François Hollande doit se traduire par « une prise en compte du handicap dans l’ensemble des politiques publiques ». Il précise que « Des dispositions spécifiques aux personnes en situation de handicap ont en principe vocation à figurer dans chaque projet de loi. Elles devront s’inscrire en cohérence avec la stratégie d’ensemble concernant ces personnes ». Chaque membre du gouvernement devra remplir une fiche de diagnostic handicap retraçant la réflexion sur le projet de loi et les conséquences spécifiques pour les personnes en situation de handicap.

Mme Marie-Arlette Carlotti a également confirmé le recrutement de 1 500 Auxiliaires de vie scolaire (AVS) supplémentaires. Aptes s’en réjouit et sera particulièrement vigilante à la prise en compte des besoins des enfants touchés par un tremblement essentiel concernant leur scolarité (aides techniques : ordinateur en classe, souris spécifique ne prenant pas en compte les mouvements anormaux, logiciel de reconnaissance vocale, logiciels pour les épreuves spécifiques de géométrie, de géographie etc., remise des devoirs sur clé USB, photocopies des cours par les enseignants, duplicata des cours par les élèves de la classe etc. et aide humaine avec l’intervention d’une AVSi en classe mais aussi aux heures des repas pour un accompagnement à la cantine).

Mme Marie-Arlette Carlotti a par ailleurs annoncé que « Des dispositions sont aussi prises pour que les jeunes en situation de handicap puissent pleinement bénéficier du dispositif des emplois d’avenir ». Cette mesure peut servir de tremplin aux jeunes concernés par le tremblement essentiel ayant des difficultés à trouver un emploi en raison de leur état de santé.

image © Vivre FM

le 16 septembre 2012

 

Retrouvez toutes les actualités