De nouveaux bénévoles rejoignent Aptes

Andrée Scarafia

Andrée Scarafia vient de rejoindre l’équipe des bénévoles de Aptes, elle est déléguée régionale de Aptes en Languedoc-Roussillon.

Andrée a 72 ans, elle a trois enfants, quatre petits-enfants et une arrière-petite-fille. Elle vit à Montpellier depuis 40 ans. Ancienne directrice régionale dans une société de travail temporaire, Andrée a commencé à ressentir des tremblements de la tête à partir de 55 ans. Elle a alors consulté un neurologue qui a attribué ces tremblements au stress et lui a prescrit un anxiolytique… À cette époque, elle vivait certes une période stressante car Andrée a été mise en préretraite à 57 ans contre son gré mais les tremblements étaient toujours présents, indépendamment de toute émotion. Lorsque ses tremblements ont continué à se développer, Andrée a craint d’être atteinte de la maladie de Parkinson, elle s’est décidée à consulter à nouveau le neurologue, lequel, après un examen très approfondi, a écarté la maladie de Parkinson et diagnostiqué – enfin – un tremblement essentiel.

Suite à sa mise en disponibilité forcée, Andrée, dont le caractère dynamique, le goût du contact et du terrain ne pouvaient se satisfaire d’une quelconque inactivité, s’est investie très vite dans la vie associative et le bénévolat avec des responsabilités de premier plan : visiteuse de personnes malades en milieu hospitalier, puis présidente d’une association de retraités pendant huit ans. L’exercice de cette dernière fonction l’amenait à prendre la parole en public et à s’entretenir avec des personnalités et elle constatait qu’alors ses tremblements s’accentuaient.

« Lorsque je buvais un verre d’eau, confie Andrée, je me sentais très handicapée. Mes petits-enfants riaient… je ne comprenais pas pourquoi, ils ne voulaient pas me le dire. J’ai donc pris la décision d’aller consulter à l’hôpital Guy de Chauliac à Montpellier. J’ai été reçue par un neurologue qui m’a confirmé que j’avais bien un tremblement essentiel et m’a parlé de l’association Aptes. J’ai consulté aussitôt le site Internet de l’association et j’ai été heureuse de voir que mes symptômes correspondaient bien à ceux du tremblement essentiel. J’ai lu Aptes, le guide pratique du quotidien, depuis lors, je prends une paille pour boire et surtout j’ai expliqué à mon entourage la maladie dont je suis atteinte depuis plusieurs années ».

« Après avoir consulté Aptes.org et pris connaissance des besoins de l’association, j’ai décidé de devenir adhérente et bénévole chez Aptes, de faire connaitre le plus possible Aptes, de faire prendre conscience aux autres de l’existence de cette maladie en en parlant autour de moi ».

« Je suis très motivée pour faire connaître et progresser l’information sur notre association et sur le tremblement essentiel dans ma région, le Languedoc-Roussillon, que je connais bien pour y vivre depuis longtemps et l’avoir sillonné durant ma vie professionnelle. Au surplus je suis ravie d’intégrer cette belle et grande équipe des bénévoles de Aptes au sein de laquelle règne une entente si chaleureuse, comme j’ai pu déjà le découvrir ! »

Andrée apporte à l’équipe des délégués régionaux, coordonnée par Gilbert Tibolla, son dynamisme, sa connaissance du terrain, son goût du contact et son désir de s’investir totalement pour une cause qui la touche personnellement.

 

publié le 2 juillet 2013

Retrouvez toutes les actualités