Mutuelle générale de l’Économie des Finances et de l’Industrie

La revue de la Mutuelle générale de l’Économie des Finances et de l’Industrie a consacré un dossier spécial au tremblement essentiel dans sa rubrique Objectif santé. Intitulé « Tremblements : une maladie à part entière », la journaliste en santé Sandra Jégu précise : « La cause la plus fréquente de tremblements est une affection neurologique et génétique qui a pour nom tremblement essentiel.  Cette pathologie est trois fois plus répandue que la maladie de Parkinson. Pourtant, de nombreux patients vivent souvent de longues années sans diagnostic ».

Sandra Jégu explique que le tremblement essentiel connaît un véritable paradoxe, c’est une maladie fréquente, il touche 1 personne sur 200 ; cependant, les personnes touchées tôt dans leur vie par la maladie connaissent une errance diagnostique de dix années en moyenne. Les tremblements sont alors attribués à tort à la nervosité, au stress ou à des addictions. Le tremblement est un symptôme neurologique et il faut impérativement consulter un neurologue spécialiste des mouvements anormaux, précise la revue.

Sandra Jégu cite le cas de Stéphanie, elle est aujourd’hui hôtesse d’accueil dans l’Ain mais elle a vécu bien des épreuves en raison de la maladie. « À l’école, écrire au tableau, ce n’était même pas envisageable. Au travail, des clients me disaient qu’il fallait que j’arrête de boire ! ». Elle a ainsi perdu son premier emploi en raison de son handicap, « Vous ne paraissez pas sûre de vous » lui a-t-on expliqué.

L’article aborde aussi les traitements médicamenteux et neurochirurgicaux et relaie l’espoir suscité par les dernières recherches scientifiques sur le tremblement essentiel qui mettent en évidence la neurodégénérescence de certaines cellules du cervelet, organe qui assure la régulation de la fonction motrice.

Sandra Jégu présente également Aptes, le guide pratique du quotidien créé par l’Association des personnes concernées par le tremblement essentiel, un guide qui recense les aides techniques afin de compenser les situations de handicap générées par le tremblement essentiel.

le 17 juin 2013

publié le 17 juin 2013

Retrouvez toutes les actualités