« mais Pierre, tu trembles! »

En 2002, Pierre Gadrey , homme d’images depuis plus de 30 ans, met sur le compte de la fatigue, du stress…ses tremblements qui n’affectent pas encore son travail de cadreur. Mais 14 ans plus tard, après avoir été diagnostiqué tremblement essentiel, les traitements médicamenteux, toutes les aides techniques  et astuces ne lui permettent plus de filmer. Pour continuer à exercer sa passion qui est aussi son métier « faire des films », Pierre a fait le choix de la stimulation cérébrale profonde.

Pour continuer à avancer, il a décidé avec sa compagne, Marie Christine de filmer son cheminement dans ce difficile parcours de santé, en y associant le corps médical, sa famille et en particulier son père fortement atteint par le tremblement essentiel.

Notre rencontre avec Pierre et Marie Christine a très vite conduit Aptes, l’association des personnes concernées par le tremblement essentiel à s’associer à ce projet, tant pour la réalisation du film, que pour sa diffusion.

Le tournage évolue au rythme du parcours de Pierre, qui a bénéficié tout récemment de la stimulation cérébrale profonde.

Le film devrait être présenté en avant-première à l’automne prochain à l’occasion d’une table ronde sur le tremblement essentiel .

 

publié le 14 février 2017

Retrouvez toutes les actualités