Le quotidien du médecin

Le Quotidien du médecin se fait l’écho des travaux de recherche menés par l’équipe du professeur Kiharu Suzuki de la Tokyo Medical and Dental University qui ont récemment mis en évidence une des origines génétiques du tremblement essentiel. Ces travaux ont été publiés dans l’édition du mois d’août du Journal of Neuroscience. Aptes.org avait annoncé la publication de cette étude dans ses actualités.

L’étude réalisée par les chercheurs de la Tokyo Medical and Dental University a consisté à étudier le système nerveux central ainsi que le patrimoine génétique de souris présentant un tremblement essentiel au niveau des membres inférieurs. Ils ont alors constaté une mutation au niveau du gène teneurin-4 codant pour une protéine transmembranaire impliquée notamment dans la croissance et le développement des neurites, prolongement du corps cellulaire d’un neurone sous la forme d’axone ou de dendrite. Le long des axones, une très faible quantité de myéline a également été observée. Cette dernière assure généralement une protection et une isolation efficace des fibres nerveuses.

À la suite de ces résultats, les scientifiques ont alors créé des souris génétiquement modifiées dépourvues du gène teneurin-4. La production de myéline autour des axones a alors été fortement inhibée. La myéline assurant habituellement une protection et une isolation efficace des fibres nerveuses, son absence a ainsi entraîné le tremblement essentiel constaté sur les souris.

le 5 septembre 2012

Retrouvez toutes les actualités