La Provence

La_Provence

La Provence a publié dimanche 9 décembre 2012 un article « Gilbert Tibolla ressuscité des tremblements essentiels ». Le journal a en effet donné la parole au délégué régional de Aptes en Provence-Alpes-Côte d’Azur pour expliquer le tremblement essentiel.

Gilbert TibollaGilbert Tibolla raconte : « Ma main était prise de mouvements imperceptibles qui, avec le temps, ont empiré. Me brosser les dents, c’était comme jouer des castagnettes. Il faut le voir pour le croire ! Je buvais de l’eau dans une pipette de bébé, dans l’impossibilité de tenir un verre. La viande, c’est mon épouse qui la découpait et l’amenait jusqu’à ma bouche pour m’éviter de planter la fourchette dans le palais. Une maladie invivable ».

La Provence présente les symptômes du tremblement essentiel et elle explique que le tremblement essentiel touche 1 personne sur 200, soit 300 000 personnes en France dont 15 000 à 20 000 personnes en Provence-Alpes-Côte d’Azur ! Après un long tâtonnement thérapeutique avec la prise de traitements médicamenteux aux effets secondaires désastreux, Gilbert Tibolla a pu consulter un neurologue spécialiste des mouvements anormaux à l’hôpital Pasteur à Nice. Celui-ci l’a orienté vers une équipe de neurochirurgie spécialisée dans la stimulation cérébrale profonde ; Gilbert Tibolla a alors bénéficié d’une implantation d’électrodes de stimulation cérébrale profonde dans un noyau profond du thalamus, ces électrodes sont reliées à un stimulateur électrique placé sous la clavicule. Depuis cette opération neurochirurgicale, Gilbert Tibolla revit, les tremblements ont été interrompus et il s’est dorénavant engagé au sein de Aptes pour aider les personnes concernées par le tremblement essentiel.

photo : Gilbert Tibolla © La Provence

le 10 décembre 2012

publié le 10 décembre 2012

Retrouvez toutes les actualités