Femmes d’exception sur France info

Marie Vidailhet

Le professeur Marie Vidailhet, vice-présidente du Conseil scientifique de Aptes, était l’invitée de l’émission de Célyne Bayt-Darcourt, Femmes d’exception sur France info. Avec sa gentillesse et sa délicatesse habituelles, le professeur Marie Vidailhet a présenté son exceptionnel parcours dans le monde de la neurologie. Célyne Bayt-Darcourt a rappelé que le professeur Marie Vidailhet avait été le plus jeune chef de service dans un hôpital français  lorsqu’elle a pris la succession du professeur Marie-Germaine Bousser à l’hôpital Saint-Antoine quand cette dernière a pris la direction du service de neurologie de l’hôpital Lariboisière à Paris. Le professeur Marie Vidailhet a depuis lors pris la succession du professeur Yves Agid à la Pitié-Salpêtrière. En parlant de son équipe que les adhérents de Aptes connaissent bien, notamment  le professeur Emmanuelle Apartis-Bourdieu, le docteur Sabine Meunier ou le docteur David Grabli, le professeur Marie Vidailhet a expliqué : « C’est une équipe, une famille, une dynamique (…) C’est de l’enthousiasme, c’est de la chance ».

Le professeur Marie Vidailhet a aussi expliqué la nature de ses liens avec les personnes malades et en situation de handicap : « La connaissance, le partage de l’information, le professionnalisme, c’est la première chose que nous devons aux gens (…). Il faut qu’ils aient ce que nous avons de meilleur et ce que nous avons de meilleur, c’est notre capacité à changer leur vie dans le bon sens si nous le pouvons dans la mesure des pouvoirs de la médecine ». Les consultations d’expertise dans le domaine des tremblements, les travaux de l’équipe du professeur Marie Vidailhet sur le tremblement essentiel en sont quelques exemples.

À ce sujet, le professeur Marie Vidailhet a justement souligné que le tremblement essentiel « est une maladie fréquente et peu connue et qui a une très mauvaise image de marque : les gens pensent que [les tremblements] sont liés au vieillissement ou à l’alcoolisme, or ce n’est ni l’un ni l’autre », c’est une véritable pathologie neurologique.

Un portrait à écouter en ligne sur le site de France info. Les adhérents de Aptes peuvent aussi rédiger un commentaire sur cette page de la radio.

image © France info

le 4 juillet 2012

 

publié le 4 juillet 2012

Retrouvez toutes les actualités