European Month of the Brain

La Commission européenne a choisi le mois de mai 2013 comme European Month of the Brain (EMOB), le mois européen du cerveau. Dans cette perspective, la Fédération européenne des associations neurologiques, l’European federation of neurological associations (EFNA) a organisé deux jours de travail à Bruxelles pour les associations européennes de maladies neurologiques. Plus de 50 participants représentaient 12 pathologies différentes : maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, épilepsie, syndrome des jambes sans repos, dystonie, migraine, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, maladie de Huntington, neurofibromatose, narcolepsie, tumeurs cérébrales et tremblement essentiel. En l’absence de fédération européenne sur le tremblement essentiel, Fabrice Barcq représentait l’association Aptes, une des trois associations européennes sur le tremblement essentiel avec la National tremor foundation au Royaume-Uni et Aptes-Belgique en Belgique.

« Comprendre le cerveau humain et ses maladies est l’un des plus grands défis scientifiques et philosophiques. Au cours des dernières décennies, la recherche scientifique sur le cerveau a fait de grands progrès sur tous les fronts mais il reste encore beaucoup à découvrir. Les progrès des neurosciences sont cruciales pour maintenir nos sociétés (…) en bonne santé. 

Au moins 1 personne sur 3 sera touchée par une maladie neurologique au cours de sa vie et la prise en charge des maladies neurologiques représente d’ores et déjà près de 800 milliards d’euros chaque année en Europe » soit le coût de la prise en charge des maladies cardiovasculaires, du cancer et du diabète réunis, précise le site EMOB. 

Aussi l’Union européenne a-t-elle décidé que le cerveau était un domaine prioritaire dans le cadre du 7ème plan cadre européen avec 2 mds € consacrés depuis 2007. La Commission européenne souhaite aussi que les maladies neurologiques soient mieux prises en compte et que les efforts engagés soient à la hauteur du poids de ces maladies sur la santé publique. La Commission européenne souhaite sensibiliser les politiques nationales au sein de l’Union européenne afin de mieux coordonner les actions et optimiser les ressources dans la recherche scientifique sur le cerveau. La Commission européenne souhaite enfin lever les tabous sur les maladies mentales et notamment les démences.

L’European month of the brain (EMOB), le mois européen sur le cerveau, sera une action phare en mai prochain sur toutes les maladies neurologiques et la Commission européenne souhaite que toutes les parties prenantes s’y associent.

L’European fédération of neurological associations (EFNA) organisera en lien avec la Commission européenne :

– un colloque sur les succès de la recherche européenne sur le cerveau et les nouveaux challenges le 14 mai à Dublin (l’Irlande est en présidence de l’Union européenne),
– une session spéciale de l’EFNA dans le cadre de l’assemblée générale du Forum européen des patients (European patients forum – EPF) le 23 mai à Bruxelles,
– un colloque Healthy brain, healthy Europe (Cerveau en bonne santé, Europe en bonne santé) les 27 et 28 mai à Dublin.

EFNALa députée européenne, Mme Nessa Childers, vice-présidente de la commission parlementaire sur les maladies neurologiques et de la santé mentale en Europe, est venue saluer les travaux des participants à cette session de l’EFNA. Elle était accueillie par Mme Audrey Craven, présidente de l’EFNA.

photo : Audrey Craven, présidente de l’EFNA et Nessa Childers, députée européenne (droits réservés).

Toutes les informations sont disponibles sur le site EMOB.

le 4 mars 2013

 

publié le 4 mars 2013

Retrouvez toutes les actualités